Bouffées de chaleur, sexualité, prise de poids… certaines idées reçues sur la ménopause circulent durablement. Et peuvent empêcher une prise en charge efficace. Focus sur des affirmations parfois erronées.

 

Je suis jeune, j’ai le temps d’y penser

Faux => Toutes les femmes vivent ça un jour ou l’autre. C’est une étape naturelle et incontournable. Alors autant s’y préparer un minimum ! D’autant que les bonnes habitudes et les mesures qui permettent de se sentir au top (activité physique, mode de vie équilibré, alimentation variée et gorgée de vitamines, sommeil préservé, etc.) ont des répercussions très positives au moment de l’arrêt des règles. Elles prennent tout leur sens à cette période de la vie. Alors plus on s’y met tôt, mieux c’est. Ça s’appelle la prévention !


La nature est bien faite. Il suffit de laisser faire les choses et tout se passera bien

Vrai… et faux => Parfois oui, parfois non ! Pour certaines femmes, tout roule et pas besoin de soins particuliers. Surtout pour celles qui font attention à leur forme depuis longtemps déjà (une alimentation saine, de l’exercice physique régulier ou des activités sociales intéressantes). Et pour peu que l’hérédité soit clémente, tout va bien. Mais pour d’autres, il faut agir. Un peu, beaucoup, passionnément…

Qui dit ménopause, dit bouffées de chaleur

Faux => Seule 70 % des femmes ont des bouffées de chaleur pendant la périménopause, c’est-à-dire sur la période qui entoure l’installation de la ménopause. Et parmi elles, certaines ont des sensations légères et rares, d’autres ont des malaises plus pénibles. Tous les cas sont différents.


On ne peut rien faire contre les bouffées de chaleur

Faux => Il existe de nombreux moyens de réduire, voire d’éliminer, ces désagréments. Ils sont souvent simples et faciles à mettre en place : alimentation peu épicée, pas de café ni thé, des vêtements aux fibres naturelles, du sport, des cocktails d’huiles essentielles, un pack de congélation posé sur la nuque, etc.


Ménopause = fin de l’activité sexuelle

Faux => C’est plutôt une nouvelle façon de vivre sa libido, sans certaines contraintes de contraception (attention, pas au début), de règles ou d’enfants ! Il y a peut-être moins de « pulsions » mais tout autant, parfois même plus, de désir et de plaisir. Une bonne connaissance de son corps et de ses nouvelles caractéristiques (un peu moins de lubrification vaginale, sensibilité différente…) permet d’être en phase avec ses envies.


On grossit obligatoirement pendant cette période

Faux => La prise de poids n’est pas une manifestation de la ménopause. Les kilos ont commencé à s’accumuler bien avant. En cause : une diminution de la masse musculaire, un mode de vie qui évolue, les évènements de la vie qui laissent des traces… bref, une évolution « normale », sur laquelle on peut agir. En revanche, la manière dont ces kilos se positionnent est liée à la ménopause : moins de cuisses, plus de ventre. Mais là aussi, il y a des solutions !


La peau du visage peut se dessécher

Vrai => Moins d’œstrogènes = moins d’élasticité et plus de risques de dessèchement. La peau s’affine parfois. Mais pas de panique, certains rituels (adoptés le plus tôt possible) peuvent atténuer ces effets.


On a moins besoin de s’épiler

Vrai => les poils des jambes, des bras et des aisselles se raréfient. C’est plutôt bien ! Mais de nouveaux peuvent apparaître : sur le menton, sur des grains de beauté… La faute aux androgènes. Ces hormones dites “masculines” (sécrétées en petite quantité par les femmes), ne sont plus compensées par le duo œstrogènes/progestérone et se manifestent ainsi. Ici aussi, on peut agir vite et bien.


Une fracture du poignet en tombant de sa hauteur, c’est un signe d’ostéoporose

Vrai => En général, ce type d’accident arrive lorsque la fragilité osseuse est installée. Et c’est dommage d’attendre ce moment pour consulter ! D’autres facteurs de risque peuvent alerter (hérédité, réduction de la taille, mode de vie…) et motiver une consultation préventive ! Parce que oui, il y a des moyens de contrer l’ostéoporose !

 

Pour aller plus loin, toutes les explications et les conseils pratique sont dans le guide “Ménopause, toi et moi, on s’explique ?!” 

-----------
0